douleurs de la plante des pieds

3- Douleurs de l’avant pied

  • Les plus fréquentes sont les douleurs d’appui sous « les coussinets »

On les appelle métatarsalgies.

Elles sont dues à une mauvaise répartition des appuis du pied sur les têtes métatarsiennes. Habituellement, le poids du corps est distribué de manière équivalente sur chacun des coussinets qui correspond à une tête d’un des 5 os métatarsiens.

Parfois, parce qu’en vieillissant les tendons se rétractent, ces têtes métatarsiennes deviennent plus proéminentes sous la peau de la plante du pied, provoquant un appui plus prononcé et douloureux.
Les tissus de la plante du pied que l’on appelle le capiton plantaire, et la peau, sont surchargés, s’enflamment et se recouvrent de corne pour s’épaissir et se défendre. Le patient décrit une sensation très désagréable de marcher sur ses os ou d’avoir l’impression d’un caillou dans la chaussure.

Le plus souvent, des semelles orthopédiques associées à des massages et des étirements de la plante du pied parviennent à soulager. Dans d’autres cas, une intervention chirurgicale permettra de remonter ces têtes d’os descendues et devenues douloureuses.

Ce sont donc des métatarsalgies d’ordre mécanique, les plus fréquentes.

Ces douleurs peuvent apparaitre progressivement en s’aggravant avec le temps, mais aussi de façon plus aigüe, avec une douleur vive survenant assez brutalement et s’accompagnant d’un gonflement de la racine du 2 ème orteil.

Il s’agit du syndrome inflammatoire du 2ème rayon. Cette inflammation peut durer plusieurs semaines, l’importance de la douleur limitant les activités quotidiennes.

Dans d’autres cas moins fréquents, ces douleurs peuvent être d’origine neurologique.

douleurs de l'avant piedLa plus fréquente est la maladie de Morton.

Il s’agit d’un nerf de la plante du pied qui s’est enflammé et a grossi, entrainant des douleurs différentes, à type d’électricité, irradiant le plus souvent dans le troisième et le quatrième orteil, parfois dans le deuxième. Cette douleur peut être très forte comme un coup de poignard dans le pied, obligeant le patient à s’arrêter de marcher, à se déchausser et masser son pied. Parfois, elle peut survenir en conduisant, obligeant là aussi à conduire pieds nus.

maladie de mortonPlus rarement, ces douleurs neurologiques sont dues à une irritation globale du gros nerf sciatique qui descend de la colonne vertébrale et se finit par des rameaux qui donnent la sensibilité à tous les orteils.

Si ce nerf est lésé, il peut provoquer une sensibilité désagréable à la plante du pied ; le patient décrit des douleurs permanentes, même au repos, avec sensation d’avoir un pli de chaussette roulé sous le pied à la marche.

After you have typed in some text, hit ENTER to start searching...