Douleurs des orteils

Douleurs des orteils Hallux Valgus

Les orteils avec le temps ont tendance à se déformer, le plus souvent sous l’effet de la rétraction des tendons qui perdent leur qualité d’élasticité en vieillissant.

Ces déformations peuvent intéresser tous les orteils et provoquer des douleurs par frottement dans la chaussure.

  • Au niveau du gros orteil, la déformation la plus fréquente est l’oignon ou hallux valgus qui associe une bosse sur le côté, due à la saillie de la tête métatarsienne, et une déviation de l’orteil vers l’extérieur.Parfois la bosse est sur le dessus, s’accompagnant d’une raideur de l’articulation et de douleurs articulaires ; il s’agit alors d’arthrose et on appelle cette lésion, un hallux rigidus.Hallux Rigidus
  • Les autres orteils se déforment plutôt en griffe, provoquant des douleurs de frottement dorsal avec la chaussure. La peau se défend contre ce frottement en s’épaississant et en fabriquant un cor.Les orteils peuvent se relever, se chevaucher, créant des zones de frottement entre eux, douloureuses avec apparition d’œil de perdrix.

Parfois, ces déformations sont aggravées ou provoquées par un rhumatisme  déformant type polyarthrite rhumatoïde.

Ces déformations peuvent être soulagées par le port d’orthèses que l’on trouve en pharmacie ou fabriquées par le podologue. La chirurgie permettra de redresser les orteils déformés et permettre un chaussage plus confortable.

a- Fracture du sésamoïde

Les sésamoïdes sont des petits os situés sous la tête du premier métatarsien.Les sésamoïdes

Ces petits os peuvent se fracturer après un traumatisme, pas toujours violent, et parfois spontanément.

fractureCes petits os permettent mécaniquement d’augmenter le bras de levier de la force de propulsion du gros orteil, et sont donc soumis à des contraintes énormes. Ces contraintes fragilisent la structure osseuse favorisant la fracture.

Les douleurs sont souvent importantes et persistent longtemps.

b- Fracture de fatigue

Bien qu’il s’agisse d’une fracture, cette pathologie est classée dans les pieds non traumatiques, car survenant spontanément, en dehors de tout traumatisme.

Ces fractures peuvent intéresser tous les os du pied, mais les plus fréquentes se situent au niveau des métatarsiens.

Elles sont secondaires à une surcharge de l’os, secondaire à une déformation du pied entrainant un déséquilibre des points d’appui du pied, ou après une activité de marche avec des chaussures inadaptées.

Elles peuvent être favorisées par la surcharge pondérale et l’ostéoporose.

Elles finissent toujours par guérir spontanément.

After you have typed in some text, hit ENTER to start searching...