Exercices à pratiquer après une intervention du pied

Exercices à faire après l’ intervention du pied

Exercices à faire après l’ intervention du piedAprès l’opération, à la suite de la période de repos de 6 semaines préconisée, pendant laquelle le pied a peu fonctionné, les muscles sont atrophiés.

Cette absence de muscle explique une certaine difficulté à retrouver une marche normale, et une fatigabilité rapide du pied après
quelques mètres de déambulation.

Après l’opération, les orteils restent surélevés et présentent de la difficulté à appuyer au sol ; la cause en est d’une part la présence d’un gonflement résiduel du pied qui soulève les orteils, mais aussi d’autre part, l’absence de force des muscles fléchisseurs qui ont pour fonction de les abaisser.

Il est donc très important de récupérer la force de ces muscles.

Pour cela, il est nécessaire de pratiquer quelques exercices afin de réveiller ce pied qui a subi le traumatisme de l’intervention :

  1. après l'opération du piedEn position debout ou assise, c’est-à-dire à l’arrêt, il faut abaisser les orteils, et sentir le contact de l’extrémité de ces orteils avec le sol, sans soulever les talons.

Ce contact avec le sol doit être maintenu le plus possible, comme pour écraser quelque chose avec les orteils, ou leur faire traverser le sol.

  1. En position debout, se placer devant un meuble, une table ou une chaise, et y prendre appui avec les mains, pour diminuer le poids du corps. Puis abaisser les orteils comme précédemment, et déplacer le poids du corps en avant, sur l’extrémité des orteils appuyés au sol, en soulevant légèrement les talons (pas plus d’1 cm).

Puis, faire des petits mouvements de bas en haut et de haut en bas afin de sentir que ce sont les orteils qui soulèvent et freinent en descente le poids du corps ; ce sont les extrémités des orteils qui font exclusivement le travail, et non les têtes métatarsiennes ; pour cela il est inutile de soulever trop haut les talons.

Cet exercice sera fait plusieurs fois par jour, pendant environ 1 minute chaque fois.

Dans un premier temps, les premiers jours, cet exercice sera pratiqué avec l’aide des mains afin de le rendre plus facile en diminuant le poids du corps.

Dans un deuxième temps, quelques jours après, en ayant retrouvé un peu de force, il sera pratiqué sans l’aide des mains,

Puis, dans un troisième temps, après encore quelques jours, il faudra essayer de faire quelques pas sur l’extrémité des orteils et surtout du gros orteil.

Le but est d’arriver à reposer tout le poids du corps sur l’extrémité du gros orteil seul, en soulevant la jambe opposée.

  1. Réapprendre à dérouler le pas

Au moment de finir le pas, quand le pied de derrière passe devant pour amorcer un nouveau pas, il ne faut plus l’utiliser de manière rigide.

Il faut au contraire non seulement plier les orteils, mais aussi donner une poussée avec le gros orteil avant de passer le pied en avant, et de finir le mouvement du pas.

Il faut avoir la sensation que le pied opéré fait le même mouvement que l’autre.

Tous ces exercices demandent donc au début un effort de concentration, et il s’agit plus d’un travail du cerveau que du pied, afin de réintégrer dans le schéma corporel ce pied qui a été mis de côté.

Il faut donc penser continuellement à ses orteils, afin de les mobiliser, et de les solliciter le plus possible

Une fois les muscles récupérés, la marche sera plus naturelle, la circulation veineuse sera facilitée, et le pied dégonflera plus vite.

Il faut comprendre que si les muscles s’atrophient en quelques jours, les récupérer en revanche, nécessite plusieurs semaines.

After you have typed in some text, hit ENTER to start searching...