pied et talon haut danger

Talons hauts et  « Loub Job »

Porter des talons hauts pour être sexy
n’est pas une mince affaire !

Le stiletto est, aux dires de nombreux magazines, le must de la féminité. Cet escarpin dont le talon est fin et mesure plus de 10 cm donnerait une démarche élancée, sexy et pleine d’assurance.

Pour pouvoir les porter, une intervention fait fureur actuellement dans les pays anglo-saxons : le « loub job » du nom d’un célèbre concepteur de stiletto aux semelles écarlates.

Il s’agit d’injecter du silicone dans la plante des pieds pour reconstituer artificiellement des coussinets sur les points d’appui dans le but de chausser des talons hauts (et même très hauts).

Est-il raisonnable d’envisager un tel geste ?

Comment fonctionne le pied ?

Le pied est une structure complexe faite de 26 os qui permet grâce à des qualités de mobilité et de force considérable, de constituer une suite d’équilibre d’appuis permettant la propulsion tout au long du déroulé du pas,…et des pas on en fait des milliers tous les jours.
Cette suite d’équilibres nécessite la présence de ces 26 os qui jouent chacun leur rôle et chacun à leur tour, lors du déroulé du pas.

 Pourquoi a-t-on des douleurs sous la plante du pied en portant des stilettos ?

Parfois la plante du pied s’échauffe dans sa partie antérieure, notamment au niveau des « coussinets » situés avant les orteils et qui correspondent aux points d’appui des têtes métatarsiennes ; cet échauffement peut même se transformer en véritable douleur. Il s’explique par l’inflammation des tissus plantaires surchargés, et peut s’accompagner de zones de durillons douloureux ; le durillon est un moyen de défense de la peau qui, lorsqu’elle est soumise à des pressions trop importantes, se protège en s’épaississant et fabriquant cette kératose. L’hyperkératose est une augmentation de la couche superficielle de la peau (la couche cornée).

 Exemple de durillons plantaires réalisant un épaississement de la peau, moyen de défense cutané localisé au niveau des points d’appui

Pourquoi la peau est-elle surchargée ?

Lorsque l’équilibre d’appui est rompu, le poids du corps se retrouve concentré sur la partie antérieure du pied au lieu d’être réparti sur toute la plante et la peau est surchargée.

Les causes de surcharge sont variées :
-Le surpoids
-Les déformations du pied qui a tendance à s’élargir avec le temps en provoquant par réaction un hallux valgus (le fameux oignon) ou des orteils en griffe
-Les pieds creux, c’est-à-dire très cambrés
-Mais aussi des facteurs favorisant comme la station debout prolongée ou le port continu de hauts talons.
Avec le temps, les « coussinets » surchargés finissent par s’atrophier et disparaître, et l’appui se fait alors directement sur la peau ; les douleurs se font alors plus difficiles à supporter et peuvent provoquer un vrai handicap à la marche.

 

L’idée d’épaissir les coussinets est née chez les diabétiques

Les injections de silicone dans le pied ont été pratiquées depuis plusieurs années aux Etats Unis chez les patients diabétiques qui présentent des troubles trophiques du pied : ce sont des personnes plus fragiles dont les tissus des pieds sont moins bien vascularisés. Ils font facilement des plaies et des ulcères difficiles à guérir, sur les points d’appui du pied.

Ces injections sont pratiquées pour épaissir les tissus et empêcher la survenue de ces ulcères.

Les résultats sont très encourageants mais ces injections sont pratiquées dans un but de prévention de complications graves chez des sujets particulièrement fragiles.

Faciliter le port des talons hauts

La chirurgie esthétique ayant pris un essor phénoménal ces dernières années, et l’imagination des médecins et chirurgiens plasticiens n’ayant pas de limite, la mode d’adapter ces injections aux femmes désirant porter des chaussures à haut talon et qui en sont privées par l’apparition de douleurs d’appui est apparue comme une évidence.
Mais si les femmes présentent des douleurs en portant des talons, cela ne signifie-t-il pas que leur pied n’est pas adapté à ce genre de chaussure ? Est-il alors déraisonnable de penser que la douleur est utile comme alerte visant à prévenir qu’il faut éviter de surcharger l’avant du pied.

LOUB job

  • Le silicone, s’il est bien supporté dans la plupart des cas n’est pas tout à fait anodin : les complications sont possibles avec réaction inflammatoire et constitution de granulomes difficiles à enlever, ou fuites du produit qui sous l’effet du poids du corps, fuse vers le dos du pied.
    L’injection de silicone liquide est d’ailleurs interdite en France du fait de ces risques de complications.
  • Des injections d’acide hyaluronique sont aussi proposées mais l’effet dure peu de temps et les praticiens qui les utilisent préconisent de les répéter tous les 6 mois …!!!
  • Une piste plus intéressante est l’injection de cellules graisseuses prélevées par lipoaspiration (liposuccion) sur une zone graisseuse de son propre corps .Il s’agit d’une greffe de tissu graisseux avec du matériel organique et donc sans danger de rejet ou de réaction inopinée. Mais il s’agit d’une véritable intervention chirurgicale dont l’indication n’est peut-être pas motivée par le seul souhait de porter des hauts talons !!

Conclusion

  • Il faut protéger ses coussinets plantaires pour les conserver le plus longtemps possible.
  • On devra donc éviter de porter des talons hauts trop souvent, mais un petit talon de 3 à 4 cm pour la vie quotidienne est cependant souvent utile.
  • Les injections de silicone ne sont pas anodines du fait du produit lui-même qui reste un corps étranger introduit dans l’organisme, même s’il est prouvé qu’il est en général bien toléré ; ces injections ne peuvent pas régler le problème définitivement et sont à répéter, ce qui nonobstant le prix de la séance, pose à chaque fois le problème des risques inhérents à la présence d’un corps étranger.
  • Mais…en matière d’élégance il y a des raisons que la raison ne connait pas!

Pour en savoir plus
J of Diabetes Science and Technology
Web Med :Tips to Avoid Foot Pain From High Heels
Article de Marie-Claire

 

 Par le Docteur Jean-Dominique Faurennes
Chirurgien Orthopédiste – Nice

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

After you have typed in some text, hit ENTER to start searching...